Leo appuyé contre la ID. (étude proche de la série).

Visions of now:
Via Grafik

Visions of now:
Via Grafik

 Construction d’art numérique.

«Tu obtiens un résultat visuel, mais tu n’as aucune résistance physique», explique Leo. Il est graphiste et fait partie de Via Grafik, un collectif d’aménagement et un bureau de design dont les origines plongent dans l’art du graffiti. Il rencontre la réalité virtuelle pour la première fois et a testé pour nous un logiciel 3D qui permet de peindre et de dessiner dans l’espace virtuel. Son résultat final: une œuvre d’art tridimensionnelle qu’il a créée autour de la ID. (étude proche de la série).

Avec ses cheveux ébouriffés, ses traits délicats et son sourire caché, on ne croirait même pas que Leo a fait partie de la scène du graffiti. Et pourtant, c’est la vérité. Quand il raconte comment tout a débuté, il commence par la cour d’école: «C’était juste un contexte sous-culturel – tu faisais du skateboard et des amis ont commencé à écrire leurs noms sur les murs et tu as essayé de les imiter.» Avec la bombe à aérosol à la main, il apprend à faire confiance à son intuition et à ses gestes et il constate qu’ils peuvent produire un résultat visuellement fort.

Son style change, évolue et est influencé par différents genres. «Je veux que mon travail fonctionne au premier coup d’œil. Il faut que ça pète!» La sculpture numérique qu’il a créée dans notre atelier, présente la ID. (étude proche de la série) dans un cadre inhabituel. Mais Leo veut aussi que les gens s’attardent, qu’ils s’intéressent à long terme et qu’ils examinent les détails. Il s’adapte rapidement aux manettes 3D qui, avec les lunettes RV sur les yeux, fonctionnent comme des pinceaux multifonctions et il est fasciné par la manipulation intuitive des commandes. «J’appuie dessus et j’ai un effet visuel direct», dit Leo en expliquant que cela permet de travailler rapidement et sans peur, puisque vous pouvez immédiatement effacer chaque étape. «Je réagis toujours à ce qui est déjà là et tout est créé morceau par morceau. Je n’ai aucune idée concrète de ce à quoi ça ressemblera plus tard.» La réalité virtuelle semble être sa cour d’école actuelle. 

Transformation de l’art analogique en art numérique.

Même si Leo sait se servir en toute sécurité des lunettes RV et des manettes, il ne sait pas trop comment appeler ceci. Que fait-il là, au fond? Ce n’est pas de la peinture, puisque c’est en 3D. Dire que c’est de la création semble trop mégalomane. Alors, il appelle cela de la construction. Nous avions l’impression que Leo se sentait vraiment bien dans sa nouvelle cour d’école. Le concept intuitif du logiciel lui permet d’intégrer son expérience de graffiti et de démarrer tout de suite. C’est impressionnant de voir à quelle vitesse Leo s’est approprié la nouvelle technologie. «On devine le potentiel qui se cache dans cette chose», s’étonne-t-il. Dans la voiture, il peut tout à fait imaginer une interaction intuitive similaire avec une technologie intelligente. «Des centaines de boutons et des fonctions cachées, c’est énervant», pense Leo.

Apprendre de nouvelles possibilités en jouant.

Au lieu de cela, par exemple, la commande vocale et une conception simple et auto-explicative pourraient simplifier l’utilisation. Car la manipulation d’appareils ludiques et faciles à apprendre peut être très captivante – comme on peut le constater avec Leo. Créer des formes gigantesques dans l’espace à partir de rien donne évidemment beaucoup de plaisir et semble aussi assez impressionnant. Leo acquiesce: «Oui, tu te sens assez puissant au niveau de l’espace». Quelques minutes plus tard, il demande une échelle à l’équipe. Les essais l’ont rendu mégalomane: son bras n’atteint plus une hauteur suffisante pour son œuvre d’art numérique tridimensionnelle.

Leo retire les lunettes RV.
Leo, dans la nature, avec des lunettes RV sur les yeux.
Leo envisage ses prochaines étapes pour son œuvre d’art en 3D.
Je réagis toujours à ce qui est déjà là et tout est créé morceau par morceau. Je n’ai aucune idée concrète de ce à quoi cela ressemblera.
Leo Volland

LEO VOLLAND

Leo Volland est originaire de Heilbronn, depuis de nombreuses années, il vit à Berlin et depuis la fin des années 90, il est un solide participant à la scène du graffiti et de l’art urbain. Avec des amis, il a créé le collectif d’art et de design Via Grafik. La façon expérimentale de travailler de Leo, des installations jusqu’à l’utilisation inédite des couleurs, lui a valu une renommée suprarégionale et lui permet de vivre son art non seulement dans la rue mais aussi dans des galeries et des expositions.

Portrait de Leo Volland.
Face avant de la ID.3 1ST

Saisissez l’opportunité d’une éventuelle place de production de l’édition spéciale ID.3 1ST

Tous les modèles ID.3 1ST sont actuellement préréservés. Vous pouvez toutefois vous inscrire sur la liste d’attente; cela en vaut la peine.
Avec un peu de chance et de patience, vous aurez l’occasion d’obtenir une ID.3 1ST assortie d’éléments de design exclusifs et d’un équipement haut de gamme. 
Si cela ne fonctionne pas, vous serez parmi les premiers à être informés de la prévente de l’ID.3. 
Disclaimer by Volkswagen
Données et valeurs sous réserve d'erreurs et de modifications ultérieures. Des équipements spéciaux disponibles contre supplément sont parfois représentés.  Les véhicules représentés peuvent diverger sur certains détails du programme de livraison actuel. Nous nous réservons le droit d’apporter des modifications aux spécifications et aux prix en tout temps et sans préavis. Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légalement obligatoire. Depuis le 1er septembre 2017, certains véhicules ont été homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test), une procédure plus réaliste en ce qui concerne le calcul de la consommation et les émissions de CO2. A partir du 1er septembre 2018, la norme WLTP va remplacer la norme NEDC (New European Driving Cycle, soit le Nouveau Cycle de Conduite Européen (NCCE)). En raison de conditions de mesure plus proches de la réalité, les valeurs de consommation de carburant et les émissions de CO2 déterminées selon la norme WLTP vont, dans la plupart des cas, être plus élevées que les valeurs déterminées selon la norme NEDC. Cela pourra engendrer des augmentations de taxes. Vous trouverez de plus amples informations sur les différences entre les normes WLTP et NEDC sur https://www.volkswagen.lu/fr/service-and-accessories/wltp.html Actuellement, nous sommes toujours dans l’obligation de fournir les valeurs déterminées selon la norme NEDC, quelle que soit la méthode de mesure utilisée. La publication des valeurs déterminées selon la norme WLTP est faite sur une base volontaire, jusqu’à leur application obligatoire. Pendant cette période de transition, les valeurs NEDC des nouvelles voitures homologuées conformément à la norme WLTP seront donc dérivées des valeurs WLTP. Dans la mesure où les valeurs NEDC sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un véhicule unique et individualisé et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.

Your browser is outdated!

Please get a decent browser here or there